À qui faire confiance? Comment choisir la bonne personne de confiance?

Vous connaissez probablement la « chute de la confiance », cet exercice de renforcement de l’esprit d’équipe qui existe depuis si longtemps qu’il a été parodié à satiété au cinéma et à la télévision. Par contre, selon des études récentes sur la nature de la communauté et de la productivité en milieu de travail, l’exercice lui-même ne serait pas très efficace pour l’établissement d’une confiance véritable et durable entre les collègues. La confiance véritable se construit par une collaboration continue, un respect mutuel et une communication ouverte dans la résolution de problèmes concrets.

Ce qui soulève la question suivante : à qui faites-vous confiance, surtout quand il s’agit de vos finances?

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), entité qui regroupe les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux (dont l’Office des services financiers du Manitoba), ont récemment apporté des modifications à la réglementation afin de rehausser la protection des investisseurs âgés en adoptant deux nouveaux moyens : la personne de confiance et le blocage temporaire des opérations.

Une personne de confiance est une personne qui peut être jointe par un conseiller ou une société dans des circonstances déterminées – spécifiquement s’il y a des préoccupations entourant la validité d’une opération ou si vous risquez d’être victime d’exploitation financière. Les lignes directrices sur le choix d’une personne de confiance recommandent fortement que celle-ci n’ait pas nécessairement un intérêt financier dans vos affaires et qu’elle ne puisse agir en même temps comme mandataire en vertu d’une procuration.

Dans un monde idéal, la personne de confiance ne serait probablement pas nécessaire. Malheureusement, les recherches montrent qu’un adulte canadien sur trois connaît personnellement une personne âgée qui a subi une forme quelconque d’exploitation financière. De plus, dans la majorité des cas, l’exploitation financière est l’œuvre d’un membre de la famille ou d’un ami.

La nomination d’une personne de confiance dont le nom figure dans les dossiers de votre institution financière – et qui n’a absolument aucune capacité ni autorité pour effectuer des opérations sur votre compte (p. ex. des retraits) – constitue en fait un avantage si le mandataire en vertu d’une procuration est l’auteur de l’exploitation. Si une société estime raisonnablement que son client est exploité financièrement ou qu’il ne possède pas les facultés mentales requises pour prendre une décision éclairée, elle peut bloquer temporairement la demande d’opération. La personne de confiance est alors informée de la situation et elle peut aider la société quant à la marche à suivre. La personne de confiance agit ainsi comme deuxième niveau de protection des personnes vulnérables.

Il est important de noter que la nomination d’une personne de confiance n’est PAS obligatoire; elle est facultative. Le consommateur a le choix absolu de nommer ou non quelqu’un pour jouer ce rôle. Votre conseiller financier ou une société ne peut vous forcer à nommer une personne de confiance. Ces règles ont été établies pour aider à prévenir l’exploitation financière des personnes âgées et d’autres adultes dont les facultés sont diminuées.

Qui devriez-vous choisir comme personne de confiance? C’est un peu un jeu d’équilibre. Vous devriez tenir compte des éléments suivants :

• quelqu’un qui n’a pas nécessairement d’intérêt financier dans vos affaires; cela exclut souvent le partenaire, les enfants ou les proches parents;
• cette personne ne peut être en même temps le mandataire désigné en vertu d’une procuration; encore là, cela exclut souvent certaines personnes qui sont proches de vous;
• une personne qui vous connaît suffisamment bien de sorte que vous puissiez compter sur elle pour agir dans votre intérêt.

Alors, qui parmi vos connaissances correspond à cette description? Comme il est mentionné plus haut, il s’agit probablement de quelqu’un que vous connaissez depuis longtemps, avec qui vous avez de bons rapports et qui n’a pas besoin de votre argent!

Tel qu’il est indiqué ici , la nomination de la personne de confiance se fait en quatre étapes :
1.    identifier la personne que vous souhaitez nommer comme personne de confiance;
2.    l’informer de ses responsabilités et confirmer qu’elle est prête à assumer ce rôle;
3.    transmettre son nom et ses coordonnées, comme son numéro de téléphone et son adresse électronique, à votre conseiller ou à la société concernée;
4.    remettre un consentement écrit à votre conseiller ou à la société concernée pour que ces derniers puissent joindre la personne de confiance dans des circonstances déterminées.

Bien que la nomination d’une personne de confiance ne soit pas obligatoire et qu’elle ne soit pas nécessaire pour ouvrir ou maintenir un compte de placement, il s’agit d’un moyen relativement facile d’ajouter un niveau de sécurité financière en cas de besoin.

Environ 77 % des Canadiens détiennent des placements. D’ici 2030, les adultes de 65 ans et plus devraient représenter 23 % de la population canadienne. Il faut aussi savoir qu’autour de 7 % des personnes âgées ont reçu ou recevront un diagnostic d’une forme quelconque de démence, dont la maladie d’Alzheimer. Si on ajoute à cela les chiffres relatifs à l’exploitation financière des personnes âgées, on obtient un tableau saisissant du nombre de personnes qui risquent d’être victimes d’exploitation financière dans les années à venir.

Dans cette optique, la nomination d’une personne de confiance ne semble pas une mauvaise idée. Pensez aux personnes auxquelles vous faites confiance!

~ Jason Booth
Coordonnateur des communications, Office des services financiers du Manitoba

Sondage de BMO sur le REER, 2020 – 77 % des Canadiens détiennent des placements
Statistique Canada – En 2030 – les personnes âgées (65 ans et plus) représenteront 23 % de la population canadienne
Société Alzheimer – 7 % des personnes âgées reçoivent un diagnostic de démence, dont la maladie d’Alzheimer.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *